Le point de vue du professeur de technologie

 

 

 

- La démarche en technologie est inductive. C’est a dire que l’élève apprend le maximum de notions et de compétences par lui même.

Elle s’appuie sur le fait que si on se « casse la tête » sur un problème celui ci est facilement assimilable, même si on ne trouve pas la solution tout seul.

 

Pour illustrer cela, je me complais à mentionner l’exemple des jeux vidéo :

 

Si, en face d’une enigme particulièrement ardue, je passe 1 h a chercher la solution, sans la trouver et que je me resigne à la demander à un camarade je m’en souviendrai même un an après. Disons qu’inconsciemment mon esprit fait une synthèse entre mes recherches et la réponse qui me permet de bien la comprendre.

Si, par contre, sans même chercher je demande la solution, je ne l’assimilerai pas et je l’oublierai très vite.  

 

Cela nécessite : un investissement réel en face d’un problème et de l’autonomie.

je n’attends pas la correction, - en dessinant des petits cœurs sur mon agenda-  en me disant que de toute façon je n’y arriverai pas..

 

 La plupart des activités seront menées en petit groupes, en suivant des consignes de manière autonomes et en s’aidant de document ressources. Le travail essentiel de votre professeur est en amont puisqu’il s’agit de préparer ses documents. Si tous les élèves jouent leur rôle, celui ci passe la séance a faire la sieste, intervenant quelquefois lorsque le groupe est reéllement en difficulté ou s’éveillant en fin de séance pour faire la synthèse.